Select Your Style

Choose your layout

Color scheme

Quand j’ai choisi de me créer un Noël à mon image

Levez la main si le Temps des Fêtes et son lot de stress, de fatigue, d’obligations, de dépenses, de rassemblements non-désirés et d’embourbements aux caisses des magasins vous fait grincher des dents…Noël. festivités, Temps des Fêtes

Si c’est le cas, gageons que vous ne serez pas seul à faire partie du groupe encore cette année! J’avoue en avoir déjà fait partie. Comment c’est devenu différent? Quand j’ai décidé qu’il était grand temps de faire les choses autrement!

Depuis plusieurs années, je suis davantage présente à moi-même. Cela me permet d’être plus consciente de ce qui m’habite, de ce dont j’ai besoin pour m’épanouir et donc, cela m’amène à faire des choix différents pour m’assurer de mon bien-être.  Sortir du cadre, ça peut bousculer ou déstabiliser les gens autour de nous. Et puis? Êtes-vous prêt pour cela??!

Je vous présente donc quelques actions que j’ai prise au fil du temps pour rendre mes Temps des Fêtes davantage joyeux et paisible. Peut-être vous trouverez-vous interpellé par certaines d’entre elles…

Qu’est-ce que j’aimerais créer comme nouvelle réalité?

Avez-vous déjà pris le temps de vous arrêtez et de vous demandez ce qui vous ferait RÉELLEMENT plaisir pour passer un Temps des Fêtes agréable? Du temps pour vous détendre? Un congé de travail plus long? Moins de rassemblements? Ou plus au contraire? Diminuer les dépenses? Ne pas être prit à magasiner le 23 décembre au soir dans la cohue? Vous seul(e) savez ce qui est requis pour vous. Vous attendez la permission de qui dites-moi avant de faire les choses différemment?

S’affirmer pour se faire entendre, écouter pour mieux comprendre

Après quelques années de relation, j’ai un jour pris la décision de m’exprimer auprès de mon conjoint sur certains aspects que j’avais envie de modifier quant à nos habitudes du Temps des Fêtes. Des habitudes qui s’étaient imposées d’elles-même depuis notre rencontre. N’étant pas particulièrement friande de routine et de traditions, je me suis donc permise de m’affirmer sur le sujet en apportant toutefois plusieurs alternatives possibles.  C’est toujours gagnant d’avoir en tête des solutions de rechange!

J’avoue en toute honnêteté que je n’ai pas eu gain de cause instantanément à chaque fois. Mais ma patience et mon ouverture aux compromis ont toujours été payants! Depuis 13 ans maintenant, plusieurs choses se sont modifiées pour le mieux « pour moi ». Mon conjoint ne s’en plaint pas trop d’ailleurs… Nous donnons de la place au dialogue tous les ans pour nous assurer d’aligner nos actions à nos valeurs. Depuis que j’ai appris à m’affirmer de cette façon, je remarque que mon conjoint se le permet lui aussi avec moi et ses proches. Et il voit davantage le changement comme la création de quelque chose de nouveau qui peut être tout aussi plaisant sinon plus plutôt que comme une « perte » en soi. Génial!

Lorsque les traditions deviennent des fardeaux…

Qui a dit que les traditions ne devaient en aucun cas être modifiées? Où est-ce que c’est écrit? Bien honnêtement, même si c’était écrit quelque part, ce ne serait assurément pas mon livre de chevet préféré!

Certaines personnes et/ou familles sont plus traditionnelles que d’autres. Ce n’est certes pas mon cas. Alors pour moi, il n’a jamais été question d’être « obligée » de faire les choses d’une façon simplement « parce que ça fait 15 ans que ça se passe comme ça » ou même de les faire tout court! Pour moi, ce qui prime maintenant, c’est d’être heureuse et en accord lorsque je choisi de faire quelque chose. Je suis ouverte aux compromis lorsque c’est nécessaire. Mais ils demeurent des choix conscients et volontaires. Des obligations contraignantes, j’en ai de moins en moins, voire rarement. Aller contre mes valeurs et mes besoins pour rentrer dans le moule, non merci! Le mouvement est tellement plus amusant que la « stabilité morne ».  Les traditions ont, à mon avis, tout à gagner à évoluer au même rythme que les humains qui les célèbrent. Elles ne dureront que plus longtemps!

La course aux cadeaux: c’est terminée pour moi!

Des cadeaux? Pourquoi? Parce que c’est Noël et que tout le monde le fait? Parce qu’on aime faire plaisir? Parce que ça a toujours été comme ça? Ou parce qu’on ne voudrait surtout pas avoir l’air radin?

Je reçois ma famille et ma belle-famille le 24 décembre depuis plusieurs années déjà avec un bon souper, des jeux et de la bonne musique. Cela leur permet de célébrer et de se rassembler dans le plaisir sans les responsabilités, les dépenses, l’énergie et le travail que le fait de recevoir demande. N’est-ce pas un beau cadeau ça?! Mais celui là, il me fait sincèrement plaisir de l’offrir à tous! De plus, mes proches sont tous des adultes et des travailleurs. Ils peuvent donc aisément se payer au quotidien ce dont ils ont besoin. Sans compter les fois où je leur ai offert une oreille attentive ou un coup de main dont ils avaient besoin. Alors oui, je suis complètement à l’aise de ne pas avoir à courir les magasins à m’en rendre folle et de garder mon argent pour autre chose.

Maintenant que je suis grand-maman d’une petite fille de 2 ans et demi, elle est la seule à qui nous achetons un présent mon conjoint et moi. J’ai par contre la conviction qu’un enfant de cet âge peut facilement s’amuser avec un rien si on y met un temps soit peu de présence et de créativité! Mais bon… Quand je parlais de compromis plus haut… cela en est un. Mais il ne me fait pas trop la vie dure. Du tout même! Puis avec 4 grand-mamans,
4 grand-papas, un parrain et une marraine, un seul cadeau bien choisi suffit pour ma petite princesse. L’an dernier, ce fut un petit sac rempli de surprises qui l’ont ravie et pour lequel j’ai eu à débourser un gros 30$ au total. Parce que Noël ne devrait pas être fait pour se ruiner mais bien pour se rassembler et festoyer!

On se prend BEAUCOUP de temps à l’avance

Vous avez choisi de recevoir cette année? Ou vous avez fait le choix de dénicher le cadeau parfait pour une personne qui vous est chère? COMMENCEZ À VOUS ACTIVER dès que vous avez mis aux ordures la traditionnelle citrouille d’Halloween!!

Dès que novembre s’installe, c’est avec un verre de vin à la main que commence notre brainstorming pour décider de quoi sera concocté notre réception du 24 décembre. Nourriture, cocktail de bienvenue, jeux, aménagement des lieux pour la réception, décorations extérieures et intérieures, etc. On se divise les tâches et GO! On s’active en accomplissant nos achats, nos décos et notre préparation générale un petit peu à chaque semaine. On évite la cohue des magasins et lorsque le 24 au matin arrive, il y a de fortes chances que tout soit déjà prêt. Même la table est montée depuis le 22-23 décembre. On peut donc débuter la journée avec un petit café dans le spa, ensuite mettre un peu de musique d’ambiance et préparer dans la bonne humeur ce qui ne pouvait être fait d’avance. Et j’aurai en plus tout mon temps pour me faire belle pour la soirée.

Vous vous doutez peut-être que plusieurs séances « d’essais-erreurs » ont été expérimentées au fil des ans afin de venir réellement à bout des éléments stresseurs et d’éviter les inévitables « prises de becs » qui peuvent survenir lorsqu’on fonctionne sous pression. Chaque année, nous revenons sur ce qui a moins bien fonctionné et nous le modifions pour simplifier et alléger toujours plus notre routine du Temps des Fêtes. Je vous assure qu’elle est maintenant vraiment agréable pour moi!

Un temps pour chaque chose

Il y a un temps pour organiser les festivités, un temps pour les célébrer, un temps pour ramasser après le fameux party et un temps pour se permettre de récupérer. Relisez-le svp. Car oui, il est important de mettre à notre agenda des moments pour se détendre et simplement savourer le temps qui passe. Et je vous suggère fortement de le planifier et de l’inscrire à votre horaire du temps comme lorsque vous planifiez un rendez-vous médical ou une rencontre avec un client. Sinon, vous risquez passer à côté et d’investir votre temps libre dans les sempiternelles tâches ménagères et obligations de la vie.

Que ce soit de vous prévoir une journée en « mou » à écouter des films, lire un bon livre au coin du feu, faire un casse-tête avec tisane et petite musique relaxante, prendre une grande marche à l’air frais, jouer à un jeu de société avec les enfants, se donner congé de corvées et manger les restes de la veille ou se commander du resto… vous avez le choix.

Et si vous devez travailler pendant les Fêtes, pourquoi ne pas vous arrangez pour vous collez une ou deux journées de maladie après vos dates de célébration? Peut-être seriez-vous même en mesure de vous planifiez une semaine de congé juste après le jour de l’an? Qu’est-ce qui serait possible et requis pour votre bien-être? Vous n’avez peut-être encore pas idée à quel point le fait d’avoir des journées « off » pendant les Fêtes peut être agréable… Mieux vaut tard que jamais!

On apprend à dire non

Êtes-vous de ceux qui veulent être de tous les partys en sachant que vous terminerez votre tournée complètement brûlé? Ou s’agit-il peut-être du fait que vous vous sentez obligé d’être présente à tous les rassemblements qui sont organisés pour faire plaisir à votre maman et ce, même si vous revoyez les mêmes personnes 5 fois pendant cette courte période? Peu importe dans quel camp vous vous rangez, rappelez-vous que vous seul aurez à vivre avec votre état physique et mental à la fin de cette épopée. Alors à vous de voir ce que vous choisissez. Le pouvoir de modifier les choses sont entre vos mains.

Prenez le temps de vous demander ce qui est le mieux pour vous – Faites des choix – Affirmez-vous – Voyez ce que ces changements auront comme effets sur vous. Vous deviendrez peut-être un modèle pour tous ceux qui n’osaient pas faire autrement!

J’expérimente que plus nous faisons des choix pour nous et répondons à nos besoins, plus notre degré d’appréciation des gens et des événements auxquels nous avons décidé de garder une place dans notre quotidien augmente. Comme si la quantité de bonheur était plus concentrée et moins diluée. Vraiment intéressant comme expérience!

En espérant que cet article vous ait inspiré à vous choisir et à vous créez un Noël à votre image, je vous souhaite pour cette année ainsi que pour toutes celles à venir, une période du Temps des Fêtes remplie de joie, d’aisance et de paix!

 

 

 

Author Info